Comment manager une nouvelle équipe ?

Intégrer une entreprise sur des fonctions managériales pour la première fois, ou prendre en charge une toute nouvelle équipe, peut être source de questionnements, d’inquiétude voire de stress. Pour éviter les écueils et vous assurer une réussite dans cette nouvelle fonction de manager, il vous faut adopter une posture d’écoute. Voici quelques conseils d’experts en recrutement pour manager une nouvelle équipe en toute confiance.

 

S’appuyer sur son futur N+1

S’entretenir avec son nouvel employeur en amont est essentiel afin de construire le lien et de démarrer sur de bonnes bases. Vous devez solliciter un temps d’échange avec votre supérieur hiérarchique afin qu’il vous donne sa vision de l’entreprise, mais également de l’équipe que vous allez prendre en charge. C’est également l’occasion d’évoquer le contexte antérieur du poste que vous allez occuper mais également les procédures internes, le process d’intégration des nouveaux collaborateurs et les actions mises en place par votre prédécesseur (s’il y en avait un).

Ces échanges préalables à la prise de poste vous permettront d’avoir toutes les clés en main pour réussir votre intégration en tant que nouveau manager.

Annelise Boirayon, consultante en recrutement au sein d’un cabinet de conseil en recrutement, nous explique l’importance de l’accompagnement lors de l’intégration des candidats qu’elle recrute sur des postes de direction ou de management. « Lorsque le contrat de travail a été validé entre les deux parties, je m’assure auprès du manager direct que tout est prévu pour accueillir le candidat dans les meilleures conditions : comment son intégration a été pensée et si le temps d’échange individuel est planifié afin de l’écouter sur l’équipe à encadrer. » explique Annelise. « Cette démarche est très importante pour tous les recrutements de manager, mais si la personne vient d’un autre secteur, certains codes sont à donner immédiatement. J’encourage vraiment ces échanges en amont pour transmettre certaines clés indispensables à la parfaite intégration, que ce soit du côté de l’entreprise ou du côté du candidat. »

#Management | 'S’entretenir avec son nouvel employeur en amont est essentiel afin de construire le lien et de démarrer sur de bonnes bases. ' Click to Tweet

S’imprégner de la culture de l’entreprise

Dans chaque organisation, la culture d’entreprise est unique. Elle est liée à son histoire, mais également à la vision et aux valeurs de ses dirigeants. La culture de l’entreprise va jouer un rôle important dans votre posture de nouveau manager. Ici, c’est votre intelligence situationnelle qui doit faire sens : observer les autres, savoir lire entre les lignes et analyser les situations seront vos meilleurs atouts pour vous adapter aux codes de l’entreprise.
« Par exemple, dans certaines entreprises, il est très important d’aller au-devant des personnes avant de commencer à envoyer des mails. » explique Annelise Boirayon. « Ce sont des choses très simples, mais en termes de savoir-être et de posture, le faire dès les premiers moments dans l’entreprise est important pour qu’il y ait une bonne compréhension entre toutes les personnes. »

Outre la culture d’entreprise, c’est la culture managériale de l’entreprise qui est également à observer lors de votre phase d’intégration. Face à une organisation qui n’a pas établi une réelle stratégie managériale ou réfléchit au rôle du manager dans l’entreprise, votre situation peut être délicate. Pour réussir à franchir le cap, trouver un appui auprès d’un supérieur hiérarchique ou d’un autre manager de l’entreprise peut être une solution.

« Il y a encore des entreprises qui doivent progresser sur ce qu’est le management et la place du manager dans leur entreprise. Au sein de ces organisations, le référentiel du management n’a pas été interrogé ou l’a été mais que partiellement. Les personnes ayant déjà une expérience du management seront capables de s’y adapter, mais pour celles qui vont chercher la compétence managériale, si le N+1 n’est pas en capacité de les accompagner, il y a un risque d’échec important. » explique Annelise Boirayon. « Notre rôle en tant que consultant est de soutenir et d’aider les candidats à prendre du recul. Nous veillons également à la qualité de l’accompagnement du nouveau manager dans la structure : s’il y a une alerte, nous analysons les faits et, s’ils sont justifiés, nous alertons l’employeur et l’encourageons à faire le nécessaire pour que l’intégration se passe bien. Si ce n’est que du ressenti, nous rassurons et coachons le nouvel arrivant dans la structure. »

 

À lire : Comment les recruteurs analysent et évaluent vos compétences managériales ?

 

 

Apprendre à connaître sa nouvelle équipe

L’écoute et l’empathie sont des qualités essentielles recherchées par les employeurs lorsqu’ils souhaitent recruter un manager. Ces qualités tournées vers l’humain permettent d’apprendre à connaître vos collaborateurs et ainsi de mieux les comprendre pour mieux les manager.

« Le rôle d’un manager est de faire grandir ses collaborateurs. Certes il y a des obligations de résultats imposés par la direction, mais un bon manager doit chercher à comprendre les motivations des membres de son équipe pour les faire monter en compétences et leur apporter satisfaction dans leurs missions. » explique Annelise Boirayon, consultante en recrutement. « On peut penser que manager une équipe est simple car cela repose sur de l’humain. Mais il faut apprendre à connaitre les personnes avec lesquelles on travaille au quotidien, s’y intéresser. Cela passe par de l’observation mais également par des échanges informels et des temps d’écoute, individuels et collectifs. »

Tout l’enjeu de la mise en place d’un nouveau référentiel de management est de garder l’équilibre entre votre expérience professionnelle passée (et les compétences que vous y avez développées) et le nouvel environnement dans lequel vous arrivez.

Solliciter un coaching, un accompagnement managérial ou une formation

Lorsque l’on fait face à une situation nouvelle, dans le cadre notamment d’une mobilité interne, il est possible de se faire accompagner par un conseil extérieur pour s’adapter à ce nouvel environnement et ainsi, se créer de nouveaux repères en cohérence avec les éléments qui vous entourent (équipes, direction, culture etc.) votre expérience passée et vos valeurs. C’est le rôle d’un coach en management ou d’un consultant en ressources humaines dans un cabinet RH.

Selon Annelise Boirayon, « il y a en effet des approches théoriques du management qui existent et qui ont été largement étudiées, mais on reste quand même sur le registre de l’intelligence situationnelle. Quand des profils très techniques évoluent sur de la gestion d’équipe, bien souvent le management n’est pas la première compétence acquise. Dans ces cas-là, un accompagnement aux techniques de management ou une formation est à envisager pour leur permettre d’accéder pleinement à des missions de gestion humaine. »

Publié par Marian Rattoray

Laisser un commentaire

Retour au site abaka.fr