Des perspectives favorables pour le marché de l’emploi cadre dans le secteur bancaire

Le secteur bancaire connait un environnement toujours incertain et perturbé par le contexte géopolitique et ses récents enjeux, à la fois au niveau européen comme au niveau mondial. Cependant le marché de l’emploi dans le secteur bancaire affiche une belle dynamique en termes de recrutement.

Face aux nombreuses évolutions du secteur (Bâle III, EMIR, CRD4, Solvency II…), les institutions financières font preuve d’adaptabilité et continuent de renforcer leurs équipes en intégrant des profils cadres, experts et techniques :

  • 98,5% des effectifs du secteur bancaire sont en CDI ;
  • Les banques ont effectué 41 100 recrutements en 2017 ;
  • Le secteur de la banque regroupe 370 300 salariés ;
  • Les banques sont les premiers employeurs privés, elles représentent 2,3% de l’emploi privé français ;
  • Une reconnaissance européenne : 4 banques françaises parmi les 9 premières en Europe.

Des métiers prometteurs

L’évolution constante du secteur bancaire mène à l’apparition et/ou au renforcement de certains postes et pousse les entreprises à se doter de nouvelles compétences pour leurs futurs recrutements.

Du fait de la hausse continue des exigences réglementaires dans le secteur bancaire, une grande part des recrutements est liée à la gestion des risques et à la conformité au sein des opérations bancaires. Les profils de juristes et de spécialistes compliance sont ainsi très recherchés. La gestion des risques et son évolution entraînent également la création de multiples postes d’ingénieurs financiers chargés d’optimiser la rentabilité des investissements des clients.

Dans un cas concret de modification réglementaire, la nouvelle réglementation européenne EMIR (European Market Infrastructure Regulation) qui affecte les produits dérivés, conduit au renforcement de certains postes spécifiques aux chambres de compensation, ce qui engendre des recrutements de profils de spécialistes en « collatéral ».

Le secteur bancaire connait également un tournant avec l’intégration des nouvelles technologies. Cette intégration s’avère être un aspect essentiel au développement du secteur, à travers la dématérialisation et la désintermédiation. Ainsi, la demande en ingénieurs informatique et en data tend à augmenter au sein de toutes les institutions bancaires et financières.

Vous êtes cadre ou dirigeant en recherche d’opportunité dans ce secteur ? Déposez votre CV ou consultez directement nos offres d’emploi.

Publié par Sarah Degrenne

Laisser un commentaire

Retour au site abaka.fr