Quelles sont les questions illégales en entretien de recrutement ?

Dans le cadre d’un entretien de recrutement, certaines questions sont illégales et encadrées par la loi française. Ci-dessous, nous avons réalisé une infographie comprenant la liste des sujets interdits en entretien d’embauche.

Les questions illégales en entretien de recrutement

 

Que dit la loi ?

 

L’article L1221-6 du Code du travail stipule que « Les informations demandées, sous quelque forme que ce soit, au candidat à un emploi ne peuvent avoir comme finalité que d’apprécier sa capacité à occuper l’emploi proposé ou ses aptitudes professionnelles. Ces informations doivent présenter un lien direct et nécessaire avec l’emploi proposé ou avec l’évaluation des aptitudes professionnelles. Le candidat est tenu de répondre de bonne foi à ces demandes d’informations. »

 

Il est ainsi interdit au recruteur d’aborder les thèmes suivants avec un candidat en entretien :

 

  • Le recruteur ne peut pas demander au candidat s’il est marié ou célibataire.

 

  • Il est interdit au recruteur de questionner le candidat sur son état de santé et sur d’éventuels problèmes de santé passés.

 

  • Le candidat ne peut se voir questionné à propos de ses démêlés judiciaires ou sur l’existence d’un éventuel casier judiciaire.

 

  • L’appartenance syndicale du candidat ne peut pas être questionnée par le recruteur.

 

  • Il est interdit au recruteur de questionner le candidat sur ses origines.

 

  • Le recruteur ne peut pas demander au candidat s’il attend un enfant ou s’il souhaite en avoir prochainement.

 

  • Il est interdit au recruteur de demander au candidat s’il soutient un parti politique et/ou lequel.

 

  • L’orientation sexuelle du candidat ne peut donner lieu à une question du recruteur.

 

  • Le recruteur ne peut pas demander au candidat s’il appartient à certaines croyances ou religion.

 

Publié par Marian Rattoray

Laisser un commentaire

Retour au site abaka.fr