« Si je n’avais pas été soutenu, je ne me serais jamais lancé », témoignage de Florent Metenier créateur de Merci Monsieur

Issu d’une famille gourmande et épicurienne, Florent Metenier rêve d’avoir son propre commerce depuis sa tendre enfance. À 35 ans, il décide quitter ses fonctions de Responsable des achats et magasins au Domaine des Ormes pour voler de ses propres ailes. Après un parcours solide et exclusivement tourné vers l’hôtellerie et la restauration, il crée il y a quelques mois Merci Monsieur, un concept store 100% français (et 80% breton !) à Dinard.

Au travers de ce témoignage, Florent nous raconte son parcours et son expérience de jeune entrepreneur. Soutenu par sa famille et accompagné par Abaka dans sa démarche, il revient sur les moments forts de sa création d’entreprise.

 

« Quand j’étais petit, je m’amusais à jouer au restaurant »

Florent est un passionné du métier et c’est sans aucun doute ce qui l’a poussé à créer son entreprise. Son projet, il le souhaite depuis tout petit, et rêve d’être propriétaire de son commerce. « Quand j’étais petit, je m’amusais à vendre des pommes de pins à mes parents et à jouer au restaurant  explique Florent, quand j’ai annoncé à mes parents que je quittais mon entreprise pour me lancer, ils ont tout de suite compris que ça ne venait pas de nulle part, que c’était quelque chose d’inné chez moi. ».

Florent confie également qu’il est l’un des rares de sa promotion de formation à continuer d’exercer dans le métier de l’hôtellerie-restauration, réputé pour sa dureté et son rythme de travail, parfois difficile. Mais il ne lâche rien. « J’ai commencé en bas de l’échelle, comme assistant puis responsable exploitation, responsable des achats et enfin, responsable de magasin. Je me suis dit que j’avais la maturité pour ouvrir un commerce et qu’il était temps de me lancer un nouveau défi », explique-t-il.

Alors, pour mener à bien son projet, l’ancien employeur de Florent lui propose d’être accompagné par le biais d’un bilan de compétences, qu’il réalise avec Sophie Peron, consultante en évolution professionnelle chez Abaka.

« Être accompagné, c’est la clé »

Pour mettre toutes les chances de son côté, Florent saisit l’opportunité d’être accompagné par des professionnels de la création d’entreprise comme BGE, un appui aux entrepreneurs, en suivant diverses formations. Son bilan de compétences lui apporte également la confirmation qu’il attendait. « Au cours de mon accompagnement, nous avons travaillé sur ma personnalité, qui j’étais et ce que je voulais être. La conclusion a été que oui, il fallait que je me lance dans ce projet » exprime Florent. « L’idée était de savoir si mes envies étaient complètement farfelues ou si j’avais les atouts pour réussir ». Le 3 août dernier, c’est avec fierté et certitude que Florent ouvre officiellement sa boutique Merci Monsieur.

Quand Florent évoque son parcours de créateur d’entreprise, il ne peut s’empêcher de souligner d’abord le soutien de sa famille « En tant que fils unique, cela me tenait à cœur que tout le monde soit derrière moi explique-t-il, si je n’avais pas été soutenu, je ne me serais jamais lancé ». Aujourd’hui, tous sont impliqués dans le projet, du financement des travaux jusqu’aux campagnes de communication, gérées par sa conjointe.

 

« Une sensation de liberté »

Depuis l’ouverture officielle de la boutique, Florent est sur un petit nuage et les affaires semblent fonctionner. Ce qu’il retient de cette aventure, c’est cette sensation de liberté que lui offre sa nouvelle vie d’entrepreneur. « Je n’ai plus besoin d’attendre une décision de mon N+1, nous dit-il  j’ai pris cette décision au bon moment de ma carrière. Avant, je me serais posé trop de questions et passé 40 ans, je n’aurais plus osé me lancer ». Ainsi, il conseille à tous d’être accompagné pour bien préparer son projet et ne pas se lancer sans avoir appris à se connaître : « avec du recul, je me suis rendu compte que je parlais rarement de moi. Grâce à Sophie Peron, j’ai appris à bien me connaître, j’ai passé de bons moments et je suis ressorti avec des certitudes », conclue-t-il.

 

Le projet de Florent : Merci Monsieur

Né d’un parcours tourné vers le tourisme et la restauration, Merci Monsieur est un concept store « breton et français » composé d’une épicerie fine, d’un restaurant et d’une boutique d’objets inédits et 100% made in France dont 80% breton (vêtements, bijoux, décoration d’intérieure).

Pour se développer, Florent mise sur des événements en partenariat avec les acteurs locaux, comme un atelier de fabrication de cosmétiques naturelles prévu prochainement.

Retrouvez Merci Monsieur sur Instagram et sur Facebook.

 

Publié par Marian Rattoray

Laisser un commentaire

Retour au site abaka.fr