Projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » : qu’est-ce que la réforme de la formation professionnelle va changer pour vous ?

Le projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » présenté par Madame Muriel Pénicaud, Ministre du Travail, est actuellement en débat à l’Assemblée Nationale. Concrètement, quels sont les changements prévus par cette réforme de la formation professionnelle et quels en seront les impacts pour la salariés et les personnes en recherche d’emploi ?

Les informations présentées dans cet article sont données sous réserve de la publication de la loi qui aura lieu fin août / septembre 2018.

Quels sont les objectifs de la réforme de la formation professionnelle ?

  • Renforcer l’accompagnement des actifs, leur donner plus d’autonomie et de liberté
  • Créer une liberté professionnelle pour les personnes par un accès CPF facilité
    • CPF = Compte Personnel de formation qui a remplacé en janvier 2015 le DIF : Droit Individuel à la Formation
  • Amplifier l’effort de formation vis-à-vis des demandeurs d’emploi
  • Favoriser l’investissement massif des entreprises dans les compétences des salariés

Pour renforcer votre accompagnement, vous utiliserez le Conseil en Evolution Professionnelle – CEP

Le CEP est un dispositif gratuit d’accompagnement.

Selon votre situation, vous pourrez vous adresser à des conseillers des cinq opérateurs suivants :

  • Un opérateur financé par les entreprises :
    • Un prestataire unique par région, sélectionné dans les mois à venir, pour assurer le Conseil en Evolution Professionnelle auprès des salariés, en charge en particulier du CPF transition professionnelle.
  • Et les quatre opérateurs du service public de l’emploi :
    • Pôle emploi
    • APEC
    • Cap Emploi
    • Missions locales

Vous pourrez ainsi bénéficier d’un conseil individualisé afin d’être accompagnés dans vos projets d’évolution et de transition professionnelle, et vous aurez ainsi plus facilement recours, le cas échéant, à votre compte personnel de formation.

 

Projet de loi « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » : qu’est-ce que la réforme de la #formationprofessionnelle va changer pour vous ? @AbakaConseilClick to Tweet

 

Vous pourrez toujours mobiliser votre CPF pour financer un bilan de compétences afin de vous aider à définir votre ou vos projets professionnels. En revanche, le financement par les organismes comme les OPCA ou les OPACIF semble disparaître dans ce nouveau système. Quel est l’avenir réservé à ce bilan, pourtant essentiel à l’évolution et à la sécurisation des parcours professionnels ? 

Comment pourrez-vous vous former ?

Le CPF / Compte Personnel de Formation est renforcé c’est-à-dire :

  • Monétisation : vous ne cumulerez plus des heures mais des Euros.
    • 500€/ an pour les salariés à temps plein et partiel : 5 000€ après 10 ans
    • 800€/ an pour les moins qualifiés : 8 000€ après 10 ans
  • Vous pourrez plus facilement vous positionner sur la formation de votre choix puisque les listes de formations éligibles sont supprimées. Toutefois, vous ne pourrez accéder/choisir que des formations certifiantes ou des blocs de compétences.
  • Vous gérerez en autonomie votre CPF par le biais d’une application mobile.

Vous pouvez tout à fait mobiliser dès à présent vos heures de CPF déjà cumulées si vous avez un projet immédiat au vu d’une période de transition à venir sur le second semestre 2018 ou en 2019.

Créer votre CPF - Infographie Abaka - Réforme de la formation professionnelle

 

De plus, le congé individuel de formation (CIF), destiné à financer des formations longues notamment dans le cadre de reconversions, est supprimé.
Il sera remplacé par le CPF de transition professionnelle qui vous permettra de financer une action de formation certifiante ou qualifiante destinée à changer de métier ou de profession mais également dans le cadre d’un projet de transition professionnelle.
Dans ce cadre, vous aurez également la possibilité de vous former progressivement via des blocs de compétences.

Pour finir, la mise en œuvre d’actions de formation plus variées afin de vous permettre de développer vos compétences et votre employabilité sera encouragée et facilitée au sein de votre entreprise, comme les actions :

  • Formation terrain
  • Digital Learning
  • Echanges de pratique
  • MOOC
  • Ressources en libre-service
  • Tutorat
  • Projets

 

#FormationProfessionnelle Vous pouvez mobiliser dès à présent vos heures de CPF déjà cumulées si vous avez un projet immédiat, notamment en #bilandecompetences, au vu d’une période de transition à venir sur le 2nd semestre 2018 ou en 2019 via @AbakaConseilClick to Tweet

 

Article rédigé par Sophie Péron, Consultante en évolution professionnelle chez Abaka.

 

Echanger avec un consultant sur mon projet de bilan

 

 

Publié par Sarah Degrenne

Laisser un commentaire

Retour au site abaka.fr