Développer son réseau professionnel : conseils et témoignage

Avoir un réseau professionnel étoffé et qualifié est l’une des clés pour servir sa carrière professionnelle. Cette dimension est également importante dans la recherche d’emploi : en effet selon une étude de l’APEC, 58% des recruteurs indiquent que leur réseau de contacts est un moyen efficace pour obtenir des candidatures.

Cependant, il peut s’avérer compliqué pour certaines personnes de s’initier au réseau pour diverses raisons : manque de connaissance des réseaux du territoire, manque de temps, manque de moyens, etc. Nous avons demandé à Juliette Mucchielli, Responsable du développement commercial du pôle recrutement chez Abaka, cabinet de conseil RH, de nous expliquer en quoi faire du réseau est important et comment développer son réseau professionnel.

Au travers de cet article, Juliette nous fera part de son expérience et de ses conseils sur les thématiques suivantes :

  • Définir ses objectifs professionnels (et/ou personnels) ;
  • Réaliser un état des lieux de son réseau actuel ;
  • Trouver des réseaux et des clubs professionnels qui vous correspondent ;
  • Adopter la « posture réseau » et maintenir les liens avec les personnes rencontrées.

 

 

Définir ses objectifs

Pour entamer une démarche réseau, tout commence par une connaissance approfondie de ses attentes et de ses besoins : « Avant toute chose, il faut commencer par déterminer ses objectifs et ce qu’on attend d’un réseau explique Juliette Mucchielli, c’est cela qui va nous permettre d’envisager la suite, à savoir, quel type de réseau pratiquer ». Une fois ce travail d’introspection réalisé, vous pourrez déterminer dans quel type de réseau vous souhaitez vous engager et ce n’est pas parce que vous vous impliquerez dans un réseau qui relève de l’ordre personnel qu’il ne pourra pas vous apporter des opportunités professionnelles !

Ainsi, on distingue plusieurs « thématiques » de réseau, voici les plus courantes :

  • Au niveau local : rencontrer des personnes près de chez vous ;
  • Au niveau professionnel : rencontrer des personnes du même secteur d’activité ou de la même fonction que vous ;
  • Au niveau personnel : faire du réseau pour travailler sur vous, vous développer et apprendre de nouvelles choses en cohérence avec vos valeurs et votre mode de vie.

 

Bien évidemment, vous pouvez combiner les réseaux mais il faut rester attentif·ve aux moyens que vous souhaitez y consacrer : « il faut être conscient que faire du réseau demande du temps et parfois de l’argent, dit Juliette, c’est une démarche « donnant-donnant » et l’implication doit être réelle. Ainsi, il faut d’abord se questionner sur la notion de temps et d’argent : combien de temps je peux y consacrer et quel est mon budget ? ».

 

Faire une cartographie de son réseau

« Souvent, les gens pensent ne pas avoir de réseau, or c’est faux ! On connaît tous quelqu’un qui connaît lui-même d’autres personnes et ainsi de suite, explique Juliette Mucchielli, s’appuyer sur les gens que l’on connait déjà est essentiel et constitue un bon début à la démarche réseau ». Ainsi, elle conseille de réaliser une cartographie pour prendre conscience de son réseau et capitaliser sur ses connaissances actuelles.

Pour se faire, commencez par vous inscrire au centre d’une feuille ou d’un support, puis reliez vous à toutes vos connaissances actuelles : professionnelles, personnelles, familiales, quotidiennes, etc. « Toute personne que l’on côtoie peut être un relais, explique Juliette, par exemple l’entraîneur de foot des enfants ou le boulanger ! Ce qui est certain, c’est qu’en parlant de son projet professionnel aux autres, on est plus facilement mis en relation et recommandé, à condition d’avoir préparé son discours et d’avoir été accompagné dans son projet. »

 

développer son réseau professionnel recherche emploi

 

 

Trouver des réseaux et des clubs

Après avoir défini vos objectifs et réalisé votre cartographie, il faut prendre connaissance des réseaux qui existent sur votre territoire. Pour cela, il faut « prendre contact avec les technopoles et les collectivités qui référencent les réseaux, comme la CCI par exemple », explique Juliette Mucchielli, « ensuite, il faut choisir ceux dans lesquels on est à l’aise en contactant directement les têtes de pont pour assister à un événement de découverte ».

 

 

Lire aussi : les réseaux professionnels à connaître dans le Grand Ouest

 

Côté bénéfices, intégrer un réseau permet de sortir de l’isolement et de se créer de formidables opportunités : « en allant en réseau, on se rend compte que d’autres sont dans la même situation que nous, explique Juliette, on se sent entouré et moins seul face à sa recherche d’emploi. L’important c’est de maintenir le lien et donner pour recevoir en retour, être dans l’attention et pas dans l’intention ».

Publié par Sarah Degrenne

Laisser un commentaire

Retour au site abaka.fr